Accueil

Cours

Méthode

Michel Sogny

Agenda

Boutique Contact

 

 

 

 

 

 

Bibliographie

Galerie photos

 

 

 

Michel Sogny

Pédagogue, compositeur, pianiste-concertiste, Michel Sogny fait ses études musicales à l'École Normale de Paris. Par ailleurs, au-delà du musicien, il réalise à travers sa formation universitaire et sa pratique professionnelle, une synthèse originale de connaissances.

Maître en psychologie, licencié ès Lettres, Michel Sogny est aussi docteur en philosophie.

En 1972, à la Sorbonne, il soutient une thèse sous la direction Vladimir Jankélévitch. La même année, il participe, en temps que membre fondateur, à la création de l’association française Franz Liszt, aux côtés de Blandine Ollivier de Prévaux, arrière-petite-fille de Liszt.

En 1975, il publie aux éditions Buchet-Chastel «L’Admiration créatrice chez Liszt». Cet essai qui analyse le rôle de la psychologie dans la création soulève l’enthousiasme unanime des personnalités des arts et des lettres, notamment d’André Malraux.

Au cours de son itinéraire particulier et éclectique, Michel Sogny a élaboré une philosophie et une science pédagogique qui révolutionne la conception de l’apprentissage de la musique, en rendant accessible à chacun les joies de l’expression et de l’interprétation au piano : la pratique musicale ainsi conçue peut devenir une nouvelle source d’épanouissement et d’équilibre pour l’homme.

Il fonde en 1974 son école à Paris qui devient rapidement un lieu très prisé et produit en concert, notamment au Théâtre des Champs-Élysées, puis en Europe et aux États-Unis, ses élèves adultes qui témoignent brillamment des résultats uniques de son enseignement. Ces démonstrations publiques sont saluées par les médias comme des événements sans précédent dans l’histoire de la pédagogie musicale et lui assurent une renommée internationale.

Les grands pianistes du XXème siècle saluent cette innovation, dont Gyorgy Cziffra, qui propose la création d'un prix Nobel de la Musique.

Feront appel à lui Isabelle Aubret, Annie Cordy, Marie-Paule Belle, Alice Dona, Pierre Douglas, Françoise Hardy, Sylvie Joly, Jeane Manson, Henri Salvador, Sempé et William Sheller.

Le ministère français des affaires étrangères consacre dans le cadre du prestige de la vie culturelle française à l’étranger, un reportage sur l’enseignement Michel Sogny dans le magazine filmé «France panorama». Ce court métrage est diffusé dans le monde entier par 50 chaînes de télévision, dans les cinémas et dans tous les centres consulaires et culturels français.

En 1982, il participe à un film sur Franz Liszt de François Reichenbach pour la série télévisés «Grâce à la musique».

En 1985, son enseignement est adopté au Bureau International du Travail à Genève (BIT), dans le cadre d’une expérience pilote tendant à intégrer la pratique active de l’art musical au sein d’une organisation représentant le concept du travail dans le monde.

En 1986, à New-York, l’Organisation des Nations Unies (O.N.U) lui décerne la médaille de la paix.

En 1990, à Paris, à l’Espace Cardin, il est l’interprète de ses œuvres où il s’affirme comme un compositeur à l’écart des modes, dans un univers sonore personnel.

En 1994, un diplôme d’honneur lui est attribué par l’UNESCO dans le cadre de «l’année internationale de la famille».

En 1995, il se retire en Autriche pour composer et appliquer son enseignement à des professionnels de la musique.  Sous la présidence d'honneur de Yehudi Menuhin, il y crée une institution musicale, la Villa Schindler. Il y révèle la pianiste géorgienne Elisso Bolkvadze qui remporte les plus hautes distinctions internationales  et s'affirme comme une nouvelle étoile du piano. Ensemble, ils se produisent en duo et présentent en exclusivité des œuvres de Liszt pour piano à quatre mains.

Aujourd’hui, il s'occupe aussi de la fondation SOS Talents qu’il a créée en 2000, et qui est soutenue depuis l’origine par Monsieur et Madame Serge Dassault. Dans ce cadre, il recherche des jeunes pianistes chez lesquels il pressent un talent à développer, qu’il forme et dirige jusqu’à leur début de carrière.

Ses festivals de piano lui permettent de les révéler au public.

Michel Sogny a participé à de nombreuses émissions de radio de de télévision.

Il est l'auteur de  différents ouvrages littéraires et musicaux. Ses dernières œuvres pour piano sont publiées aux Editions Musicales Durand.

Parallèlement à ses activités musicales, Michel Sogny est Consul Honoraire en Suisse de la République de Lituanie.

 

voir aussi le site personnel de Michel Sogny

Amazon

 

 

 

Dernière modification : 21-08-2014